24 décembre 2008

Burn after reading

Je crois que ce film, c'est du Paula. Oui, suis un peu toi, Paula Cohen, merde quoi!
Bon bref, je peux même pas direça. Pourquoi? Parce que no country for old men est toujours sur ma liste des films à voir, et parce que de plus, je n'ai, à ma connaissance (ça va hein), pas vu de film des fameux frères.
Bon bref, ce film dépote le pot de tulipe de tata Suzanne.
Ca décolle direct. Bon j'avoue que les 15 premières secondes, je me suis demandée "merde, on est bien dans la bonne salle parce que là on dirait le nouveau truc tout naze de Keanu Croquette sur la terre, là, oui tu vois ce que je veux dire non? ou pas"
Problème de ce film: je crois que c'est la durée(1h30 environ), parce qu'on est bien parti pour continuer cette histoire délirante, entre prothèse, chaise à bascule pour nymphomane, lino, parquet, accent russe...
Ouai, je dirais que ce film est vraiment bien. Casting regrouppant les "pointures" du cinéma moderne(put je parle comme une vieille), un Brad Pitt qui a vraiment la gueule de l'emploi, un Clooney expert en sol, un Malkovich en peignoir au bord de la crise de nerf, une Tilda parfaite dans le rôle de la psychorigide mal baisée (ou pas..), et une Frances Mc Dormand parfaite dans le rôle du stéréotype féminin, victime de la chirurgie, ou de cette angoisse du paraître, et un Richard Jenkins directeur de club de gym.
Non, ce film a tout, de l'humour, du sexe, de l'action et décortique les comportements humains, la paranoïa, le divorce, cette aspiration à une beauté conforme, l'adultère (mystique ou pas), l'alcoolisme..
Ce film se moque d'une amérique, d'un monde, mais l'humour rend cette critique légère, et franchement Big Up.
Y aurait plein d'autres choses à dire mais j'ai la flemme, je suis sale et j'ai encore un tonne de boulot devant moi.

burn

Posté par _MOo_ à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Burn after reading

Nouveau commentaire